Équipe LJM

Coordinatrice: Catherine Bourgoin

Thématique N°2 : Littérature Jeunesse _ lecteur modèle/lecteur réel, quelles médiations ?

Termes clés : littérature jeunesse, lecture littéraire, lecteur modèle / lecteur réel, médiation

A partir des années 90, l’École s’empare de la littérature jeunesse jusqu’à l’introduire dans les programmes du premier degré en 2002. Ces programmes font référence implicitement aux théories de la réception : « Le sens d’un texte littéraire n’est jamais totalement donné, il laisse une place importante à l’intervention personnelle du lecteur » et ils sont accompagnés d’un première liste de référence destinée au cycle 3, des ouvrages qui relèvent de la postulation ouverte décrite par C. Poslaniec, exigeant donc du lecteur réel une posture particulière par rapport à l’oeuvre.

Or les enquêtes montrent que cette posture est loin d’être acquise par les élèves. PIRLS pointe en particulier des difficultés à « interpréter et apprécier » les textes. R. Goigoux, lors de son analyse de ces résultats, insiste sur le fait que les résultats de PIRLS sont le reflet de ce qui est enseigné en classe. Se pose donc la question des pratiques efficaces, plus précisément des médiations à mettre en place pour améliorer la maîtrise de la lecture au sens de compréhension et d’interprétation des textes, autrement dit pour faire en sorte que le lecteur réel qu’est l’élève s’empare du lecteur modèle présent dans la littérature jeunesse actuelle.

C’est cette question que nous nous proposons ici d’explorer en articulant étroitement les deux axes prioritaires fixés par le CNESCO : l’enseignement des stratégies et l’entrée en littérature. 

Population : cycles 1,2 et 3 

Corpus : albums, récits et contes illustrés